Les travaux de ravalement peuvent être l'occasion idéale de procéder à l'isolation du bâtiment. Phonique ou thermique, isolation interne ou isolation externe ? Faisons le tour du sujet.

Isolation thermique de la façade

Et si vous recouvriez votre maison d'un manteau qui l'isole complètement, la protège du chaud l'été et des frimas l'hiver ? Et si votre logement devenait passif et ne nécessitait même plus de radiateurs pour vous chauffer ?

Isolation thermique par l'intérieur

L'isolation thermique par l'intérieure, ou ITI, consiste à intégrer l'isolant par la face intérieure des murs de la façade. L'ITI peut être un choix judicieux dans certains cas. Par exemple, pour cumuler isolation thermique et acoustique. Elle est aussi la seule possibilité lors d'impératifs des bâtiments de France, pour le respect architectural du bâti.

On peut isoler par l'intérieur avec des doublages sur ossatures :

  • → Doublage sur montants
  • → Doublage sur appuis et fourrures

Ces systèmes secs sont composés avec des parois en plaques de plâtre séparées du mur par une cavité emplie d'isolant.

Ou bien des doublages collés : on colle sur le mur un complexe à base de plaques de plâtre et d'isolant. On appelle cette technique un système humide car, contrairement aux doublages sur ossature, on utilise de l'eau pour l'opération.

Isolation thermique par l'extérieur

Isolation phonique des murs

L'isolation thermique par l'extérieur, ou ITE, est la solution la plus efficace d'isolation. On barde le bâtiment avec une couche d'isolant extérieur. On va ainsi protéger tous les ponts thermiques.

Combiné à un triple vitrage et à une ventilation double-flux, vous multiplierez l'efficacité énergétique de votre bâtiment jusqu'à dix fois ! Ceci même sur un vieil immeuble indépendant des années 70.

Isolation phonique ou acoustique du logement

Lors d'un chantier d'isolation en intérieur, on peut cumuler la protection contre le froid ou la chaleur avec celle contre le bruit.

Plus les murs sont épais et lourds, plus ils vous protègeront du bruit. Un mur en pierre, par exemple, est très efficace pour isoler du vacarme extérieur. Il en est de même pour les vitres ou les portes : plus elles sont lourdes, mieux elles vous isoleront.

L'autre méthode qu'une matière dense pour isoler phoniquement est basée sur le principe : masse-ressort-masse.

Cela signifie que l'isolant est composé de deux parois sans contact entre elles comprenant, entre elles, de la matière souple ou de l'air. Vous connaissez ce principe pour les double-vitrages des fenêtres. Ce phénomène fonctionne par le fait que le bruit va faire vibrer la première paroi mais celle-ci ne transmettra pas ces vibrations, donc le bruit, à la seconde paroi puisqu'aucun pont phonique ne permet le transfert.

Le son peut se propager dans l'air (propagation aérienne) ou à travers les éléments solides (propagation solidienne). La barrière à la propagation aérienne doit être continue. Si cette barrière est interrompue en un point, c'est toute l'isolation qui est annulée.

Pour qu'un intérieur soit isolé efficacement contre le bruit, chaque point d'entrée du bruit doit être traité :

  • → Murs et cloisons
  • → Fenêtres et vitrages
  • → Portes d'entrée (et intérieures pour empêcher la propagation du bruit d'une pièce à l'autre)
  • → Planchers entre les étages