Depuis plusieurs mois vous constatez que les murs intérieurs de votre maison sont froids. La chaleur ne se répartit pas normalement dans toute l'habitation et de la moisissure fait son apparition dans certaines pièces de la maison.
Le constat est sans appel : l'isolation thermique de vos façades est à faire ou à refaire !

Vous aurez tout à y gagner : confort et valeur de votre bien ; respect de l'environnement et de vos économies d'énergie.
Sans compter que l'aspect de votre maison laisse à désirer. Vous qui attachez tant d'importance à votre intérieur - que vous voulez douillet et soigné - vous ne pouvez pas laisser votre maison ainsi !
La décision est prise avec l'arrivée des beaux jours, l'isolation thermique sera refaite lors d'un ravalement de façades.

Qu'appelle-t-on isolation thermique ?

Isolation extérieure

Il s'agit de plusieurs techniques qui consistent à réduire les pertes de chaleur dans un logement. Les différents matériaux choisis pour l'isolation vont créer une enveloppe protectrice autour de votre maison pour éviter la déperdition de chaleur l'hiver et une protection contre les hautes températures l'été.

Quels sont les différents isolants thermiques ?

Il y a plusieurs isolants thermiques et chacun possède sa propre particularité.

Isolant thermique en laine minérale

On retrouve dans cette catégorie la laine de verre qui, en raison de son prix attractif, est l'isolant que l'on retrouve le plus dans les habitations. Présenté sous forme de rouleaux, de panneaux lisses et rigides, c'est un parfait isolant thermique et phonique mais c'est également une bonne protection contre le feu.

Isolant thermique en laine végétale

  • → Le liège : issu de l'écorce du chêne c'est un isolant naturel. D'un coût certes plus élevé, son efficacité d'isolation provient principalement de sa structure qui contient 96 % d'air immobile
  • → La laine de chanvre : c'est un matériau naturel qui isole aussi bien que de la laine de verre. Une de ses particularités est que sa structure végétale lui permet d'être un régulateur d'humidité
  • → La laine de lin : son aspect de matelas laineux vient de son association à des fibres de polyester ou des polymères de maïs. L'isolant est soumis à des traitements anti-moisissure, insecticides, ignifugeant, antifongique et antistatique qui lui permettra une efficacité optimale
  • → Ouate de cellulose : issu du recyclage de papier d'imprimerie invendu. Parfois proposé en vrac, dans des sacs afin d'être utilisé manuellement ou projeté par voie mécanique, mais aussi sous la forme de panneau. C'est un très bon isolant mais avec un défaut non négligeable : sensible à l'humidité ce matériau à tendance à se tasser
  • → Laine de coton : sous forme de panneau, rouleau ou en vrac, c'est un bon isolant thermique et acoustique. Elle est principalement composée de coton industriel recyclé, accompagnée d'environ 20% de fibres thermofusibles liantes. Elle doit être traitée contre la prolifération des insectes en complément d'un ignifuge et d'un fongicide
  • → Textile recyclé : Composée d'environ 70% de coton, 15% de textile synthétique et 15% de polyester liant. Sensiblement semblable à la laine de coton mais ses mélanges sont plus incertains. Il doit être traité contre les différents risques (champignons, feu, insectes, électricité statique).
  • → Fibres de bois : A la base il s'agit de chutes de bois de sapin défibré additionné à un liant végétal (ciment combiné à de la chaux par exemple). Il en résulte une pate qui sera moulée pour obtenir des panneaux de tailles, d'épaisseur et de densité variables. Son efficacité est reconnue qu'il s'agisse de protéger du froid en hiver ou de la chaleur en été

Isolant en laine animale

Cet isolant peut être issu des plumes de canard ou de la laine de mouton. On l'utilise plus pour les combles mais la laine de mouton a un excellent rapport qualité-prix. Une alternative à la laine minérale.

Isolant mince

Il s'agit de plusieurs couches de feuilles d'aluminium ou de feuilles de plastiques aluminisées que l'on nomme aussi produits réfléchissants ou multicouches. Ses performances isolantes seront plus ou moins efficaces selon le nombre de couches. Sa présentation sous forme de rouleau permet une utilisation plus simple. C'est en tant que sous-couche isolante qu'il sera le plus souvent utilisé.

Isolant polystyrène

Ce produit est formé à partir de pétrole brut. Il s'agit de différentes formes de plastique disposant de réelles qualités d'isolation thermique.