L'enduit de façade habille et protège votre bâtiment. Il va donner le style de votre habitation mais, en plus des considérations esthétiques, son choix doit tenir compte de trois critères :

  • → L'environnement : températures, humidité, pollution, salinité de l'air
  • → Le matériau de support : béton, bois, pierre, brique...
  • → L'état des murs : façade neuve ou façade ancienne

À quoi sert un enduit de façade ?

Couches d'isolation

L'enduit de façade va recouvrir les murs de l'habitation. Il doit être appliqué sur un support sain, bien nettoyé et traité. Il existe différents types d'enduits qui cumulent différentes options.

  • → Protection contre les intempéries. On parle d'enduit d'imperméabilisation, qui se passe en une ou deux couches.
  • → Isolation. Les enduits isolants sont des enduits spécifiquement conçus pour supprimer les ponts thermiques d'une façade. Ils sont conçus à base de mortier classique, de liant ou de granulés. Ces enduits sont aussi composés de perlite, de microbilles, de polystyrène ou encore de chanvre
  • → Correction des défauts. L'enduit couvre les microfissures et uniformise le support
  • → Solidification. Des sous-enduits de rénovation permettre de protéger un mur des fissures
  • → Décoration. Il existe un grand choix de couleurs et de textures pour personnaliser la construction

Enduit de recette ou enduit monocouche

La technologie a permis énormément d'améliorations dans les enduits ces dernières années. Aux côtés des enduits traditionnels, de nouveaux enduits ont fait leur apparition. Ils assument de nouvelles fonctions, permettent de nouveaux styles esthétiques, facilitent la pose ou la protection.

Enduits de recette

Les enduits de recette, ou enduits classiques, sont dosés et mélangés sur le chantier. L'artisan utilise un liant hydraulique, soit un liant dont la prise se fait au contact de l'eau. L'enduit est appliqué par couches, manuellement ou à la machine.

Enduits monocouches

Même si certains enduits d'imperméabilisation projetés avec une machine motorisée le permettent, monocouche ne signifie pas qu'il se passe forcément en une seule couche, mais qu'il s'agit d'un produit fini, qui a été dosé en usine. Il est prêt à gâcher sur le chantier.
L'enduit monocouche s'utilise sans mélange et est donc plus rapide à mettre en oeuvre.

Application des enduits de façade

Diverses finitions peuvent être obtenues, à la main ou à la machine, en plusieurs couches.

Application manuelle de l'enduit

Les différentes sortes d'enduit

A la truelle ou à la taloche, l'application manuelle ne réclame pas d'instruments complexe. Si le mur est neuf ou en bon état, elle se réalise généralement en deux couches. Prévoir une troisième couche si le mur est ancien. La première couche est une couche d'accrochage, aussi appelée gobetis. Elle régule la porosité au support et assure l'adhérence des prochaines couches. La dernière couche est appelée une couche de finition. Prévoir trois couches dans tous les cas pour les enduits à la chaux dont la deuxième couche est appelée corps d'enduit.

L'application de l'enduit demande plusieurs jours. Pour reprendre l'exemple de l'enduit à la chaux, le gobetis a besoin de 2 jours pour sécher dans de bonnes conditions climatiques. Le corps d'enduit, appliqué à la règle sur la première couche réhumidifiée, réclame 3 jours de séchage minimum, voire 5 à 7 jours si la couche est épaisse. Pour arriver à la troisième couche, il faut donc compter 7 à 9 jours au minimum.

Application mécanique

Certains enduits monocouches et le crépi peuvent être appliqués à la machine motorisée ou à la tyrolienne (ou machine à crépir). Cette application donne un effet rustique, granité, plus ou moins accentué selon l'inclinaison de la projection.