Vouloir entreprendre les travaux de ravalement de façades de son logement peut vite demander un gros budget. Mais, depuis quelques années, des aides et des subventions sont accordées afin de permettre à des particuliers, propriétaires ou locataires, la mise en état aux normes énergétiques et l'entretien de son logement. Toutes ces aides financières incitent les particuliers à améliorer leur habitat. Et, pour certains, par la même occasion, tirer ainsi avantage d'une réduction sur leurs impôts.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d'aide financière lors d'un ravalement de façade ?

Tout d'abord la condition pour prétendre à ces aides est qu'une isolation thermique par l'extérieur soit réalisée lors des travaux de ravalement de façades.

Les 3 principales aides auxquelles vous pourrez prétendre sont les suivantes :

Crédit d'impôt transition énergétique (CITE)

Il s'agit d'un dispositif fiscal, instauré en 2005, qui permet de faire déduire de ses impôts une partie des dépenses entreprises pour la réalisation de certains éco-travaux pouvant être éligibles, tel que le ravalement de façade.

Au travers de ce crédit d'impôt, l'état vous incite à entreprendre des travaux pour faire des économies d'énergie dans votre habitation. La déperdition de la chaleur faisant augmenter considérablement vos factures énergétiques, c'est une belle économie que cette aide peut vous faire bénéficier sur du long terme.

Conditions d'attribution du CITE

En 2017, le crédit d'impôt s'élève à 30% par rapport au montant des travaux mis en oeuvre. Il est soumis à un certain plafond en fonction de votre situation personnelle :

  • • 8000€ pour une personne seule
  • • 16000€ pour un couple
  • • Puis 400€ par personne à charge dans le foyer

Afin de s'assurer que les travaux respectent les normes obligatoires, ils doivent être réalisés par des professionnels ayant le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). L'objectif principal étant l'amélioration de l'efficacité énergétique.

Aide ANAH (Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat)

Les aides de l'ANAH sont réservées aux foyers modestes et très modestes.

Conditions d'attribution de l'ANAH

Sous certaines conditions de ressources, il est possible de bénéficier d'une subvention jusqu'à 50% de ses travaux. Tout va dépendre de la composition du foyer et si celui-ci est modeste ou très modeste.

Cette aide s'adresse aux propriétaires, locataires ou syndic de copropriétés. Le logement concerné par la demande doit être occupé ou loué depuis plus de 15 ans lorsque la subvention est octroyée. Il permet, en subventionnant des travaux d'isolation thermique par l'extérieur, d'améliorer le confort et de se chauffer à un coût raisonnable.

Le prêt à taux zéro

Un autre moyen de faire des économies est d'opter pour un crédit à taux zéro tel que l'Eco -PTZ (Prêt à Taux Zéro) remboursable sur 10 ans.

Mais vous avez la possibilité de réduire les mensualités en anticipant le remboursement de ce prêt à n'importe quel moment. Ce dispositif permet d'empêcher les dépenses excessives d'énergie dans une maison ou copropriété ancienne et mal isolée. Il concerne les propriétaires occupants, bailleurs, mais aussi les sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l'impôt.

Il est accessible sans condition de ressources. Ce crédit est cumulable avec d'autres aides telles que celle accordée par l'ANAH, le CITE et venant de collectivités locales.

En conclusion, Il est tout à fait possible, grâce à ces aides financières de réduire le cout des travaux de ravalement de façade de votre habitation. Vous pourrez ainsi appréhender ces futurs travaux avec plus de sérénité.